vendredi 4 juin 2010

CANTIQUE DE FRERE SOLEIL

Dans l'histoire de la chrétienté,
Saint François d'Assise fut le seul saint
à exprimer haut et fort son amour de la nature
et à reconnaître la parenté de toutes choses...
au point d'appeler les éléments naturels
"Frère" et "Soeur" !
.
photo personnelle

Loué soyez-vous, mon Seigneur
et particulièrement pour notre Frère Messire le Soleil,
lequel nous donne le jour et la lumière !
Il est beau et rayonnant et de grande splendeur,
et de vous, Très-Haut, il porte la signification.
.
Loué soyez-vous, mon Seigneur,
pour Sœur Lune et pour les Etoiles !
Vous les avez formées dans les cieux,
claires et précieuses et belles .
.
Loué soyez-vous, mon Seigneur,
pour Frère Vent, pour l'Air et le Nuage,
et le Ciel serein et tous les temps, quels qu'ils soient !
Car c'est par eux que vous soutenez toutes les Créatures.
.
Loué soit mon Seigneur pour Sœur Eau,
laquelle est très utile, humble, précieuse et pure !
.
Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour Frère Feu !
par lequel vous illuminez la nuit.
Il est beau et joyeux, indomptable et fort.
.
Loué soit mon Seigneur, pour notre Mère la Terre,
laquelle nous soutient, nous gouverne
et produit toutes sortes de fruits,
de fleurs diaprées et d'herbes !
.
Saint François d'Assise
"Cantique des créatures"
1225
.

6 commentaires:

  1. Oui , les textes de Saint François sont merveilleux .
    Ils transportent , élèvent l'âme .
    Avec Saint Dominique , il fut mis en vedette par le pape de l'époque pour contrer la montée en puissance des Cathares .
    C'est encore plus étonnant de voir un Saint chargé de rétablir la tradition catholique être le premier à avoir une vision orientale de la nature .
    Bouddhisme et Hindouisme voient dans la nature l'expression directe de Dieu , la Danse de Dieu .
    Teilhard de Chardin , au début du 20 ème , aura une vision similaire , en particulier dans ses livres :"Hymne de l'Univers " et "Le Milieu Divin " .

    RépondreSupprimer
  2. Cet homme était rempli de lumière et de sagesse... Comme les indiens d'Amérique du Nord, il se considérait comme une partie du Tout universel... Il avait compris qu'être un humain n'est rien d'autre qu'être égal à la plus petite particule de matière, résultant d'une même création.
    Quel beau cantique !
    Merci ...
    A bientôt !
    NiNa-Lou

    RépondreSupprimer
  3. Oui, Jean, c'est l'éternel "débat" entre Dieu immanent ou Dieu transcendant...sans doute d'ailleurs est-il les deux à la fois ! (c'est Nicolas de Cuse qui disait, je crois, qu'il était l'enroulement et le déroulement de toutes choses).
    J'ai une grande admiration aussi pour Teilhard de Chardin qui , le premier, a élevé la foi à une dimension "cosmique"...
    Saint François (ou plutôt son mouvement) fut "récupéré" ...comme souvent.
    Reste l'homme, pur, sincère, extraordinaire par sa vie et sa vision.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Nina-Lou,

    Oui, Saint-François rejoint la sensibilité amérindienne en ce sens qu'il étend sa compassion à toute la Création, sans la limiter à l'espèce humaine...
    Il devait être extrêmement sensible et attentif à tous les êtres, puisqu'on raconte qu'il "parlait aux oiseaux" !

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, La Licorne.
    Saint François d'Assise est parmi tous les Saints de l'Eglise certainement celui que j'aurais voulu le plus rencontrer! C'est sa simplicité et son amour de la Nature qui m'ont toujours attirée. Et son Cantique des cantiques, ne le trouves-tu pas d'une "modernité" étonnante, pour un texte datant du Moyen Age?

    ... Tiens, une revenante, vas-tu dire... Excuse-moi de ne pas t'avoir donné de nouvelles depuis si longtemps, La Licorne. Je te rassure, tout va très bien, simplement, les bucolineries et mes soirées sur les blogs amis me prenaient beaucoup trop de temps, au détriment même de ma vie de famille. J'ai fait aujourd'hui d'autres choix, mais sans oublier les quelques personnes de valeur que j'ai rencontrées sur le web.
    Je reprendrai sans doute un jour le fil de ce blog brutalement interrompu, mais quand je me sentirai capable d'y mettre un peu moins de "passion"...

    En attendant, ce soir, en écoutant chez toi ce "Psaume de la création" que j'aime tant, j'y ai vu comme un appel...
    J'espère que tu me pardonneras ce long silence...
    Mais je n'oublie pas ma Licorne préférée!
    Amitiés de Normandie.
    Maëlle.

    RépondreSupprimer
  6. Maëlle ????!!!
    Quelle bonne surprise !
    Quelle joie de te relire !

    Je parlais justement il y a quelques jours (chez Michelaise, je crois), du vide que tu avais laissé...
    Je comprends très bien que tu aies eu besoin de temps pour ta vie de famille, tes enfants...et je sais combien le temps nécessaire à la tenue d'un blog empiète sur la vie de tous les jours...
    Mais tu étais partie si "vite" !
    ...qu'on ne pouvait s'empêcher de se poser des questions...

    Ravie de savoir que tu vas bien !

    Et merci à Saint François pour ce "petit miracle" !!! :-))

    RépondreSupprimer