jeudi 5 septembre 2013

LE SAINT-ESPRIT EST FEMININ

image ici

Ce n'est pas très connu,
mais il faut savoir que le Saint-Esprit,
au départ, était féminin.

Dans la Bible hébraïque,
il est désigné par le substantif féminin rûah,
qui signifie très concrètement le souffle ou le vent.

On le traduira ensuite
en grec par "pneuma" et en latin par "spiritus",
deux substantifs masculins,
qui ont le même sens,
mais un genre différent.

Sa nature "féminine" subsiste néanmoins
dans le fait qu'on le représente très souvent
sous la forme d'UNE colombe...

(ancien symbole lié à la déesse)

Parfois, on l'associe à Sophia,
la sagesse divine.
.
La Licorne
.

La Bible parle de la sagesse divine au féminin,
alors que pour les catholiques actuels
Dieu est indiscutablement masculin.

Pour Platon, la philosophie
se référait à l'amour de la sagesse.


(Le mot « philosophe »,
utilisé initialement par Pythagore,
signifie “Amoureux de Sophie”,
étant donné que les philosophes étaient d’abord
des mystiques et dévots de la Déesse.)

Durant les premiers siècles du christianisme,
Sophia était vénérée en tant que
principe féminin de Dieu
dans la trinité du Père, du fils et du Saint-Esprit.
(...)

La Sainte Trinité
.
L'idée de la trinité n'était pas nouvelle;
elle remontait aux triades bien plus anciennes
de la jeune fille, la mère et la vieille femme,
qui reflétaient les cycles lunaires et saisonniers,
et à la triade de la mère, du père et du fils.

Avec la montée des patriarches de l'Ancien Testament
dans le courant dominant du christianisme,
Sophia a perdu son rôle de conjointe de Dieu,
son aspect féminin,
pour devenir un personnage déchu
ayant besoin de rédemption.
.
On fête la Ste Sophia le 28 novembre,
lui sont associées les couleurs rouge et blanc,
mais aussi la colombe,
le croissant de lune, l’étoile,
la coupe et l’arbre.

Le culte de Sophia a survécu surtout en Russie.
.
Texte ici
.
Vidéo avec Michel Cazenave :
"Sophia, la sagesse divine"
.

Présence féminine
dans une représentation de la Trinité
- Eglise d'Urschalling en Bavière -
.

9 commentaires:

  1. Très juste et merci à toi, Licorne de réhabiliter l’énergie féminine que l'église a rejetée, comme tant d'autres exemples de grandes Prêtresses ou Initiatrices.
    D'ailleurs, dans les Archétypes du Tarot, c'est l'Impératrice qui fait descendre l'Esprit dans la matière...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que si l'institution "Eglise" est clairement opposée au Principe Féminin, Jésus ne l'était pas...et les premiers chrétiens, non plus...(en gros, jusqu'au Concile de Nicée).

      Supprimer
    2. La Foi chrétienne n'a jamais renié le principe de Dieu 'père et mère' c'est dans les psaume et dans le livre d'Osée ! Etes-vous chrétien ? Vous sauriez aussi que l'Eglise n'a jamais été opposée à ce que vous nommez 'principe féminin' ! Vous comptez sans la Vierge Marie, que l'on nomme aussi Sagesse de Dieu, celle qui par son oui (fou) à Dieu a 'fait descendre le Saint Esprit' dans sa chair pour donner naissance au Dieu fait-Homme Jésus-Christ. D'autre part il faut savoir et comprendre que Femme dans la Bible a une vocation très grande : c'est par elle que s'accomplit tout au long de l'histoire du salut la réalisation de la promesse de rédemption. Ainsi Dieu n'a appelé Abraham, que parce qu'il avait choisi et discerné Sara, et non Agar ou Quetura ... Le salut concerne uniquement l'homme qui n'a pas gardé le jardin et ensuite a accusé Dieu et la femme de l'avoir fait pécher ! C'est pourquoi Dieu s'est fait homme et non pas femme, tous les hommes mourant en Adam et revivant en Christ. La Femme a la belle vocation d'enfanter puisqu'au commencement elle est la mère de tous les vivants. Depuis la chute, sa douleur est d'enfanter des mortels alors qu'elle n'était pas appelée à cela. Bonne méditation, bon Dimanche.

      Supprimer
    3. Je suis née chrétienne...et je connais très bien la Bible et ses textes...

      Supprimer
  2. J'ai trouvé un (très) long développement sur les rapports entre l'arcane de "L'impératrice" et la Trinité...ici :

    http://secretsdutarot.blogspot.fr/2012/09/limperatrice-arcane-3.html

    RépondreSupprimer
  3. merci pour toute cette recherche!
    troublant et éclairant..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet troublant de réaliser que notre "histoire" est différente de celle qu'on nous a toujours enseigné...

      Supprimer
  4. Merci pour cet éclairage.
    J'aime bien pour la naissance du monde l'allégorie du père, de la mère et du fils...qui était peut-être une fille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, c'est presque "évident" : quand on a le Père et le Fils(ou la Fille)...le troisième "élément", c'est...la Mère !
      Il y a là une Trinité "logique"...

      Supprimer